Ma mère fait partie d’une secte: quelles solutions trouver?

10 Décembre 2019

Question (Fille / 2005 / Suisse, Jura)

Bonjour,
je vous avais déjà envoyé une question à propos de l'histoire de ma mère avec cette secte et je veux juste savoir quoi faire.
Vous m'aviez conseillé d'aller chez mon père mais le problème c'est que j'aime ma mère même si c'est la personne qui me fait le plus souffrir dans ma vie.
Ce soir, elle avait sa réunion, comme d'habitude. Mais depuis que j'ai reçu votre réponse, je lui ai bien fait comprendre que je ne voulais plus y aller et même, ne plus voir les personnes qui ont détruit ma vie... Depuis, elle l'a à peu près accepté.
Mais je devais quand même trouver une excuse valable ( j'ai dû plusieurs fois me faire vomir pour qu'elle me laisse tranquille, lui mentir même à propos de mes règles, et pire encore... ).
Aujourd'hui, j'avais pas d'excuse. Alors elle m'a forcé d'y aller.
Mais je vous explique, j'ai honte d'être en jupe.
Et lorsqu'on va à leurs rassemblement, les femmes doivent porter une jupe pour pas attirer les hommes.
Mais je n'ai pas de problème avec mon corps moi !
Même si je suis peut-être plus grosse que la moyenne mon corps est comme ça et je l'aime. Donc voilà, je ne porte jamais de jupe. Et normalement, ma mère va chercher la voiture qui est dans le seul parking gratuit de ma ville et viens devant l'appartement.
Mais aujourd'hui, elle m'a littéralement obligé à m'y rendre et c'est à au moins 10 minutes à pied de chez elle !
J'étais vraiment énervé parce que déjà qu'elle m'oblige à y aller, faut en plus que je me balade dans la rue comme ça ?!? Et cette secte en est une assez connue (car ils prêchent beaucoup) au Jura ...
Et j'ai en aucun cas envie qu'on me reconnaisse ou ma mère en tant qu'assistante à ces réunions.

Alors voilà, j'arrive dans la voiture, je m'énerve contre ma mère et, pour bien clôturé la soirée, elle me jette dehors, après avoir commencé de rouler.
Je trouve qu'elle pète les plombs là !
J'envisage toujours d'aller vivre chez mon père mais là, elle veut se débarrasser de moi. Je souffre de la rupture de mes parents mais comme je suis l'ainée, je dois montrer l'exemple alors je pleurs quand je suis seule et j'en arrive toujours à la même conclusion, le suicide...

J'aurai des médicaments là, à côtés de moi que vous n'auriez jamais entendu cette histoire.
Dans mon école, il y a une médiatrice et j'aimerais lui parler mais j'ai peur de me mettre à pleurer et que ça finisse mal.
Alors j'aimerais que ma mère se rende compte de tout ce qu'elle explose autour d'elle à cause de cette secte.
Comment je peux faire ?

  • Violences
Réponse

Salut!

La situation que tu vis à la maison est complexe et sensible. Nous tenons à te communiquer tout notre soutien.

Nous tenons aussi à te rappeler que le suicide n’est jamais une solution, c’est une fin. Les pensées suicidaires traduisent un malaise profond et un fort besoin de solutions pour sortir d’une situation douloureuse.
C’est donc de ce côté là qu’il faut regarder : quelles solutions s’offrent à toi ?

Il est important que tu trouves de l’aide et du soutien auprès d’un adulte de confiance.
Aller voir la médiatrice de l’école est donc une très bonne idée. Tu as le droit de pleurer ! Ce n’est pas grave si tes émotions débordent quand tu lui parleras. La médiatrice t’aidera à trouver des solutions et elle fera en sorte que ça ne finisse pas mal, c'est son rôle.

Tu peux aussi t’adresser à l’infirmière scolaire ou à un-e psychologue scolaire.

Aller vivre chez ton père ne signifie absolument pas que tu n’aimes pas ta mère. Bien au contraire ! C’est justement parce que tu l’aimes profondément et que tu ne supportes plus de la voir manipulée par cette secte que tu y vas.
Il nous semblerait important que tu puisses l’expliquer à ta mère. Comme les mots sont parfois difficiles à trouver, tu peux éventuellement lui écrire une lettre/mail.
Aller vivre chez ton père est une décision sage pour elle, comme pour toi.
Le malaise dont tu témoignes ne peut plus durer, il est important que tu te protèges.

Ta mère ne souhaite certainement pas « se débarrasser » de toi. Comme tu la forces à se confronter à un avis différent, un regard différent (dans les sectes tout le monde pense pareil) sur ses activités « religieuses », elle cherche le moyen de ne pas y être confrontée.

Tu écris aussi vouloir montrer l’exemple à tes jeunes frère et sœur, ce qui est très bien. En leur montrant qu’il est permis d’être triste et en leur montrant que malgré cette tristesse il est possible de trouver des solutions, tu leur donneras un exemple positif et fort.

Nous t’encourageons donc vivement à entreprendre les démarches qui te permettront de sortir de cette situation difficile.
Si dans l’intervalle, des idées suicidaires devenaient trop présentes, il est important que tu fasses appel aux services d’urgence. À n’importe quel moment tu peux appeler le 144.
Tu peux aussi appeler le 147 qui est un numéro d’aide et de soutien pour les enfants et adolescents.

Il nous semble aussi important que tu puisses parler avec ton père et/ou avec d’autres membres de ta famille. Ne reste pas seule avec tout ça.

En faisant des démarches pour sortir de cette situation, il est possible que cela oblige ta mère à se rendre compte que tout explose autour d’elle à cause de cette secte. Si rien ne change, elle aura plus de difficultés à en prendre conscience.

De notre côté, nous restons à ton écoute quand tu as besoin.

Bien à toi!

l'équipe ciao

Dernière modification: 12 Décembre 2019

Les dernières questions